Skip to content

Metanoïa

Voici que je m’incline…

Par la serrure j’aperçois le sourire de mon ami, le vrai, l’infini, celui qui divise le monde, entre ceux qui se baissent pour être en mesure de le contempler et ceux qui contemplent leur nombril…

Publié dansCHALCEDOINEDOULEUR EXQUISE

Être le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *